Devenir entrepreneur en génie civil : Comment s’y prendre ?


Le domaine du génie civil est très varié. Il y a tellement de profils à envisager. Il peut s’agir de celui d’ouvrier de premier ordre à grand entrepreneur en bâtiment. Ce profil, celui d’entrepreneur en construction, apporte énormément d’avantages. Mais ce n’est pas tout simple de se garantir un statut d’entrepreneur en bâtiment. Certaines étapes doivent être suivies afin de le faire en toute légalité. Comment peut-on alors devenir entrepreneur en construction ? 

Détenir une qualification adéquate 

Il faut d’abord considérer que la construction est un secteur à part entière. Tout individu qui exerce dans ce secteur, ce domaine est conséquemment tenu d’avoir une certification. Cela confirme qu’il a le droit le droit de prétendre à tel ou tel profil. Sur delta-entreprise.com vous trouverez des informations pratiques sur les différents profils en construction. 

Cela suppose donc que l’individu qui rêve de devenir entrepreneur en construction doit avoir au préalable suivi une formation dans le secteur. Le premier palier de diplôme en BTP étant le CAP, vous devez dès le lycée orienter votre cursus vers ce secteur. Vous pourrez brandir votre parchemin pour attester plus tard de votre appartenance au domaine. 

Devenir entrepreneur sans diplôme professionnel 

D’un autre côté, il est possible de devenir entrepreneur en bâtiment sans avoir de diplôme professionnel. Mais dans ce cas de figure, l’individu doit être capable de justifier d’une expérience professionnelle qualifiante dans le secteur. Cela peut être maçon, architecte etc.

Bref, il faut tout profil pouvant être justifié par des documents qui attestent que vous avez effectué cette activité pendant un certain nombre d’années. Cela montre que vous avez de l’expérience, que vous connaissez le secteur et par conséquent, qu’on peut vous faire confiance. 

Définir le statut de votre entreprise 

Le choix du statut de l’entreprise est primordial pour l’implanter. Ce statut dépend de l’association ou non de plusieurs personnes pour la création de l’entreprise. Vous aurez un statut de Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle (SASU) ou de micro entreprise ou encore d’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) si vous êtes seul.

 Mais vous aurez un statut de Société par Actions Simplifiées (SAS) ou encore celui de Société À Responsabilité Limitée (SARL) si vous êtes à plusieurs. Ce sont des détails importants auxquels il faut prioritairement trouver de réponse avant de pouvoir détenir le titre d’entrepreneur. C’est à vous de décider selon que vous disposez d’assez de moyens pour évoluer seul ou non. 

Effectuer un stage de préparation à l’installation 

La loi française exige aux débutants de passer obligatoirement un stage de préparation à l’installation avant d’ouvrir votre entreprise de bâtiment. C’est un cours théoriques et pratiques qui forme des participants à la gestion administrative et aux précis de comptabilité en entreprise. C’est une aubaine qui ne saurait être décliner. 

Seuls les profils ayant déjà été entrepreneur, ou détenant une qualification de gestionnaire peuvent y réchapper. Ce stage coûte environ 200 euros et peut être effectué en moins d’un an. 

En résumé, on retient que pour devenir entrepreneur, il faut obligatoirement maîtriser les grands aspects de ce secteur. Et cela se justifie par des diplômes ou des certificats.