Comment choisir un cabinet d’outplacement pour ses salariés ?

Comment choisir un cabinet d’outplacement pour ses salariés ?

Terme anglais qui signifie reclassement ou replacement externe, l’outplacement est un processus qui a pour but de favoriser le retour à l’emploi d’un salarié.  Il existe deux types : l’outplacement individuel et l’outplacement collectif, ils sont généralement assurés par un cabinet spécialisé. Le but de l’outplacement est d’offrir un accompagnement personnalisé aux anciens salariés. Ils sont tous concernés, peu importe la catégorie professionnelle. Seulement, il faut bien choisir le cabinet qui aura la charge d’accompagner les salariés jusqu’à leur insertion professionnelle. Voici comment faire.

Les critères de choix du cabinet d’outplacement

Choisir le bon cabinet est essentiel et le cabinet d’outplacement à Lyon vous accompagne jusqu’à la signature du contrat dans votre nouvelle entreprise. Cependant, il est important dans ce choix d’établir des critères. Voici quelques éléments sur lesquels vous pouvez vous basez.

Comparez deux ou trois cabinets et tenez compte de l’ancienneté sur le marché. Votre employeur peut aussi vous proposer des structures, vous pouvez vous y intéresser puisqu’elles sont potentiellement fiables. Vous pouvez également en chercher via les réseaux sociaux, ou vous faire aider par vos proches. Ainsi, après 2 ou 3 devis vous pouvez déjà vous faire une idée des prestations proposées, et du rapport qualité-prix. 

Assurez-vous de pouvoir accéder facilement au cabinet, la localisation du cabinet fait partie des différents critères. Prenez en compte le temps de transport, la possibilité de vous restaurer à côté, etc. Soyez attentif à l’accueil, du fait que le premier contact avec ce cabinet donnera le ton des échanges à venir. Puisqu’on a seulement une chance de faire bonne impression la première fois.

Choisissez un cabinet qui a une expertise dans votre domaine. Il est bien d’avoir à faire à des fins-connaisseurs du marché de l’emploi, des contenus du métier. Ceux-ci vous font bénéficier de leurs contacts avec des sociétés du secteur. En fonction de vos cibles et de vos projets, privilégiez un cabinet qui donne accès au meilleur réseau professionnel. 

La durée, le coût et le choix d’un consultant

La durée de la prestation fait partie des arguments de négociation. En fonction du contrat établi, la durée d’une procédure d’outplacement peut aller de quelques semaines à 1 an. Elle dépend de votre situation et du secteur professionnel concerné. Mais la relation avec le cabinet d’outplacement peut même durer après l’embauche dans une entreprise. C’est un accompagnement sur le plus long-terme dans un suivi-post intégration. Pour un salarié en chômage technique, c’est son entreprise qui prend en charge le coût de l’outplacement. Cette activité n’étant pas réglementée, les coûts varient énormément d’un cabinet à l’autre ainsi que d’un outplacement à un autre. Si vous décidez de recourir à cette prestation sans accord préalable avec votre entreprise, les frais sont à votre charge. Plusieurs facteurs entraînent des répercussions sur le coût total d’un replacement externe

La démarche collective est estimée entre 2000 et 4000 euros par salarié. D’autres frais s’ajoutent aux honoraires comme le déplacement, la logistique, etc. Il est donc essentiel de comparer les différentes prestations proposées par différents établissements. Le choix du consultant est un critère très important dans le choix du cabinet. La réussite de votre placement dépend du contact avec votre consultant. Lors de votre première rencontre, assurez-vous que c’est bien cette personne qui sera chargée de votre suivi. Le fait est que certains cabinets au départ vous mettent en contact avec un consultant sénior ensuite vous confie à un consultant junior. Vous devez vous sentir en confiance et posez-lui des questions.  Interrogez-le sur son parcours, les outils qu’il préconise, sa spécialisation éventuelle dans un type de profil. 

Conclusion

Plusieurs raisons peuvent pousser une entreprise à recourir à l’outplacement. Ce reclassement externe n’est pas une démarche obligatoire. Il est mieux d’établir des critères dans le choix du cabinet d’outplacement.